Bisque de homard au maïs

Retrouvez les recettes précédentes
 

 

Bisque de homard au maïs

JPEG
 
Ingrédients pour 4 couverts :

- 1 homard
- 1 oignon haché
- 2 gousses d’ail hachées
- Piment d’Espelette
- 3 carottes hachées
- 1 poireau
- 1 grand verre de vin blanc
- Bouquet garni : persil, thym et laurier
- Sel, Poivre
- Huile d’olive
- 1 verre de cognac
- Fumet de poisson (50cl)
- Concentré de tomate (5cl)
- Un peu de crème fraiche
- 2 épis de mais

Progression

La bisque est une recette, vous le verrez, qui mélange beaucoup de saveurs. Pour vos prochaines bisques ce sera donc à vous de déterminer vos propres ingrédients : enlevez ceux que vous n’aimez pas, et rajoutez des ingrédients qui vous semblent bien se marier avec la préparation.

Prenez un bon homard d’environ 700-800g. Retirez l’ensemble de la chair et ne gardez que la carapace. Concassez cette carapace.

Dans une grande poêle, couvrez le fond d’huile d’olive, mettez y vos morceaux de carapace et faites chauffer à feu vif pendant 7 à 8 minutes sans jamais cesser de remuer. Ajoutez votre oignon, le poireau, vos gousses d’ail et vos carottes. Laissez chauffer 5 minutes supplémentaires à feu doux flambé.

Remettez à feu moyen et ajoutez votre verre de vin blanc dans la poêle. Laisser chauffer 1 à 2 minutes supplémentaires (le temps de réduire au moins de moitié ce que vous venez d’ajouter de vin).

Ajoutez aussi le fumet de poisson, le concentré de tomate (environ une grosse cuillère), l’ensemble de votre bouquet (persil, thym et laurier) ainsi qu’une dose de piment d’Espelette.

Laissez cuire 50 minutes à feu doux. Si votre bouillon diminue, ne vous inquiétez pas : c’est normal.

Rajoutez la crème fraiche. Égrainez les épis de maïs et ajoutez ses grains à la bisque. Laissez cuire encore 5 minutes puis mixez le tout à l’aide d’un mixer. Passez la bisque au travers d’une passoire fine.

Versez le bouillon dans un bol pour servir en tant que potage. Rectifiez l’assaisonnement avec sel et poivre.
Vous pouvez accommoder la bisque avec quelques croutons frottées à l’ail, quelques brins de persils par-dessus le bouillon, ainsi qu’un léger nuage de piment d’Espelette pour relever le tout.


« Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généreux et un coeur large » Paul Gauguin (Peintre et sculpteur français)

Bon appétit ! Donnez-moi votre avis s’il vous plait sur cette recette chef.consulat@icloud.com

Amitiés gourmandes

Chef Sébastien Baud

Dernière modification : 09/07/2015

Haut de page