Dixième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 : "The French Will Never Forget"

Depuis maintenant huit ans, "The French Will Never Forget" rappelle les liens d’amitié qui unissent les peuples français et américain. Plusieurs opérations ont été organisées depuis 2003, tel que l’évènement d’Omaha Beach où sur le sable une chaîne humaine de 2500 volontaires ont formé la phrase gigantesque "France will never forget".

A l’occasion du dixième anniversaire de cette tragédie, l’association "The French Will Never Forget" lance un nouveau et fort message d’amitié, de respect, de gratitude et de compassion du peuple français à ses alliés américains avec une installation sur le parvis du Palais de Chaillot en hommage aux victimes et à leurs proches.

Paul BENSASAT, vous êtes l’un des quatre co-présidents et co-fondateurs de l’association « The French Will Never Forget ».

1/ Quelle est sa mission ?

L’Association « The French Will Never Forget » (TFWNF) a été créée en 2003 en raison du sentiment antifrançais qui prévalait dans une partie de la population américaine, suite au refus de notre pays de s’engager aux cotés des États-Unis dans la guerre en Irak. Un leitmotiv récurant dans la presse américaine, chez certains commentateurs, et hommes politiques était que la France ne se rappelait pas de ce que les États Unis avaient fait pour elle pendant la Première et la Deuxième Guerre Mondiale.

Résolus à œuvrer pour l’amitié franco‐américaine, nous avons décidé, moi-même et trois amis, Jean‐Pierre Heim, Christian Millet et Patrick Du Tertre de lancer une série d’actions démontrant la gratitude de notre Pays envers son plus vieil allié, pour son aide décisive au siècle passé.

Le premier événement a eu lieu à l’occasion du 4 juillet 2003 : « The French Will Never Forget » a pris l’initiative de fleurir d’une rose rouge chacune des 60.511 sépultures réparties dans les 11 cimetières de soldats américains tombés pendant les deux Guerres Mondiales. L’association est parvenue à convaincre, à lever les fonds nécessaires à une opération d’une telle envergure.

Grâce à ce premier succès, l’association a pu multiplier les actions symboliques. J’en citerai quelques unes, pour mémoire : en 2004 elle a prit une part active et importante à la collecte des fonds qui ont permis le déplacement de 100 vétérans de la Deuxième Guerre Mondiale depuis les USA et jusqu’en Normandie, où ils reçurent la Légion d’Honneur des mains du Président de la République.

En 2005 « The French Will Never Forget » a organisé et finançé le déplacement et l’hébergement des vétérans ayant libéré la Tour Eiffel. Deux d’entre eux reçurent la Légion d’Honneur des mains de Mme Alliot‐Marie.

En 2007 elle a organisé, à nouveau pour le 4 juillet, une chaine humaine de 2500 volontaires qui formèrent un gigantesque logo épelant « FRANCE WILL NEVER FORGET » sur le sable d’Omaha Beach ce qui donna lieu a un superbe film très émouvant de Henry Ferbus et qui visible sur Youtube

En 2008 « The French Will Never Forget » a continué de participer à des remises de légion d’honneur aux États-Unis et a organisé plusieurs projections du film Omaha Beach 2007 auprès d’organisations patriotiques et d’associations de vétérans américains. Ces présentations toujours accompagnées de remises du DVD du film.

2/ Nous avons souhaité vous donner la parole aujourd’hui car vous portez un projet très important pour le mois de septembre prochain. Pouvez-vous en expliquer la teneur ?

Cette année, l’association a l’intention de refaire une action d’envergure à l’occasion de la commémoration du dixième anniversaire de la tragédie du 11 septembre et ainsi de renouveler le message d’amitié, de respect, de gratitude et de compassion du peuple Français à ses alliés américains.

L’idée consiste à ériger le 11 septembre 2011, juste devant le parvis du Palais de Chaillot, une reproduction visuelle des 2 tours du World Trade Center, en montant un échafaudage revêtu sur les 4 faces par une bâche blanche ; chacune des tours mesurera environ 24 mètres de hauteur (soit l’équivalent d’un immeuble de 9 étages) par 4 mètres de coté.

Sur les bâches de la première tour seront inscrits tous les noms des victimes de l’attentat. Sur la seconde tour, figureront les signatures et les messages que des milliers de personnes qui souhaiteront s’associer nommément à cet évènement auront inscrits dans les semaines précédentes.

La Tour Eiffel cadrée en perspective entre les 2 tours associera notre Nation d’une façon très forte et symbolique à la peine américaine. Le message de sympathie et d’amitié sera évident.

Enfin, un grand drapeau français et un grand drapeau américain flotteront chacun sur les toits du Palais de Chaillot. Juste avant la commémoration officielle, plusieurs enfants porteront lors d’une marche solennelle de la Place Militaire au Trocadéro les deux plus grands drapeaux Français et Américains jamais fabriqués au monde (18 m x 9 m) (et que notre association possède car nous les avions faits faire pour notre chaine humaine de Omaha Beach en 2007).

Le message que nous souhaitons faire passer à cette occasion est double : que nous n’oublions pas le drame vécu par l’Amérique il y a exactement 10 ans ni les sacrifices consentis par l’Amérique au cours de la 2ème Guerre Mondiale pour nous aider à recouvrer notre liberté. C’est le nom même de notre association et c’est le message traditionnel de notre Association depuis sa fondation en 2003.

Le 11 septembre 2001, nous étions tous Américains. Mais, dans les mois et les années qui ont suivi, les relations entre la France et les États-Unis ont été mises à l’épreuve. Sans porter de jugement sur cette période, j’aimerais néanmoins avoir votre sentiment de Français résidant de ce côté-ci de l’Atlantique, notamment sur ce point : pensez-vous que les Français ont bien mesuré à quel point l’Amérique en général et les New-Yorkais en particulier ont été touchés au plus profond de leur existence individuelle et collective ce jour-là ?

Nos compatriotes résidant en France et dans le reste du monde ont été très sensibles à la douleur du peuple américain. Mais, peut-on le leur reprocher, : ils ne l’ont certainement pas ressenti avec la même intensité que les habitants de New York, de Washington et que l’ensemble des Américains.

3/ Dix années se sont écoulées. Ground Zero est en train de renaître de ses cendres. Pourquoi estimez-vous nécessaire de rappeler aujourd’hui ce message essentiel de l’amitié entre la France et les États-Unis ?

Parce qu’il est essentiel que nous n’oublions jamais. Parce qu’il est tout aussi essentiel que nous dénoncions le terrorisme et la barbarie.

Parce que, finalement, nous sommes aux côtés de nos amis américains tout comme ils ont été là lorsque nous avons eu besoin d’eux. Le 11 septembre prochain, il s’agira de partager leur douleur collective, d’exprimer notre compassion aux familles et aux proches des disparus.


4/ Comment pouvons-nous contribuer à ce projet ? Comment celles et ceux qui veulent aider peuvent-ils le faire ? Qui contacter ?

De deux façons, principalement :

- par des messages de sympathie qui seront reproduits et imprimés sur la seconde tour ;

- par des dons qui permettront de financer un projet qui va coûter plusieurs centaines de milliers de dollars.

Il s’agit d’un projet visuel et symbolique. Il n’y aura donc pas de petites contributions. Tous les messages et les dons contribueront à sa réalisation.

Nous avons une page facebook (TheFrenchWillNeverForget) sur laquelle vous trouverez de nombreuses informations pratiques et qui vous permet dès à présent de poster les messages qui seront reproduits sur la tour.

En ce qui concerne les dons (dont nous avons bien besoin pour mener à bien ce superbe projet), vous pouvez envoyer un chèque à :

The French Will Never Forget, 101 Park Avenue, Hoboken , NJ 07030.

Je vous précise que ces dons sont déductibles de vos impôts !

5/ Pendant les semaines qui ont suivi le 11 septembre, tous les murs du quartier de Ground Zero ont accueilli des dessins et des messages d’enfants qui exprimaient leur compassion aux familles des disparus. Votre projet s’inscrit clairement dans une démarche du souvenir, mais aussi pédagogique. Que pouvons-nous dire aux jeunes générations de cette journée tragique ?

Cette jeunesse-là a grandi avec à l’esprit ces images d’une violence inouïe, de celles qui marquent une génération, au moins. S’il s’agit bien de dénoncer sans relâche le terrorisme, il convient de parler de tolérance entre les communautés et les peuples à ces jeunes générations, de leur dire qu’elles devront toutes grandir ensemble.

Et, comme nous l’avons fait vis-à-vis de leurs parents en 2001, essayons de donner un sens à ces mots : grands et petits, nous serons à nouveau tous Américains le 11 septembre prochain.

Contacts : THE FRENCH WILL NEVER FORGET
101 PARK AVENUE, HOBOKEN, NJ 07030,USA

www.thefrenchwillneverforget.com
Facebook : TheFrenchWillNeverForget

Co-présidents et fondateurs TFWNF : Paul BENSABAT, pbensabat@saveurfood.com
Patrick DU TERTRE, patrick@dutertre.com
Jean Pierre HEIM, jpheim@heimdesign.com
Christian MILLET, cmillet@us-logfret.com

Coordination de l’événement : Rod KUKURUDZ - rod@citizenevents.com

Source : Consulat général de France à Boston

Dernière modification : 16/08/2011

Haut de page