François Hollande reçoit le prix d’Homme d’Etat mondial

Le président François Hollande a reçu le 19 septembre au Diner Annuel de la Fondation Appeal of Conscience le prix d’Homme d’Etat mondial "pour son action en faveur de la liberté et de la démocratie dans un contexte d’attaques terroristes".

JPEG

Le président François Hollande a reçu le 19 septembre au Diner Annuel de la Fondation Appeal of Conscience le prix d’Homme d’Etat mondial des mains du Rabbin Arthur Schneier et de Henry Kissinger, ancien Secrétaire d’Etat.

Ce prix lui a été remis "pour son action en faveur de la liberté et de la démocratie dans un contexte d’attaque terroriste". La Fondation a également souligné par ce prix "sa contribution à la paix et à la stabilité mondiale".

JPEG

Le prix d’Homme d’Etat mondial

La Fondation récompense chaque année, au mois de septembre, un homme politique comme « Homme d’Etat mondial ». Ce prix honore les dirigeants qui soutiennent la paix et la liberté, par la promotion de la tolérance, la dignité humaine et les droits de l’homme, en défendant ces causes dans leur pays et en travaillant avec d’autres dirigeants mondiaux pour bâtir un avenir meilleur pour tous.

En 2008, Nicolas Sarkozy en était le récipiendaire. L’an dernier, le prix avait été remis à l’ancien premier ministre britannique David Cameron. En 2014, ce prix était allé au président mexicain Enrique Peña Nieto.

JPEG

La Fondation Appeal of Conscience

La fondation Appeal of Conscience, fondée par le rabbin Arthur Schneier en 1965, a pour ambition de « travailler au nom de la liberté religieuse et des droits de l’homme partout dans le monde ». Au sein du board de l’Appeal of Conscience Foundation, aux côtés d’Arthur Schneier se trouvent notamment Pete G. Peterson, milliardaire américain philanthrope et impliqué dans la politique étrangère, l’archevêque de Vienne et cardinal Christoph Schönborn, John D. Negroponte, diplomate et chercheur dans plusieurs prestigieuses universités telle Yale, Rozanne L. Ridgway, ancienne diplomate et sous-secrétaire d’État aux affaires européennes et canadiennes, ou encore Muhtar Kent, le PDG de Coca-Cola.

JPEG

Dernière modification : 09/11/2016

Haut de page