Le Gateau Creusois aux Noisettes

La cuisine régionale du Limousin s’appuie sur des produits comme le bœuf de race limousine, le porc cul-noir et le mouton cul-blanc aussi de race limousine. On y trouve également des myrtilles, des châtaignes, des champignons, des pommes de terre ou encore la noix du Périgord, tous sous des appellations d’origine contrôlée (AOC).
Aujourd’hui je vous propose un dessert du Limousin et plus précisément de la Creuse : le gâteau creusois aux noisettes.

Selon la légende, cette recette proviendrait d’un parchemin du XVe siècle découvert en 1969 lors de travaux dans un ancien monastère de la commune de La Mazière-aux-Bons-Hommes dans le canton de Crocq.

C’est grâce à André Lacombe, alors président des Pâtissiers de la Creuse, que le Creusois est sorti de l’ombre. Le secret de cette recette est bien gardé : elle n’est connue que des 31 pâtissiers de l’association « Le Creusois », qui sont aussi les seuls à avoir l’autorisation de vendre sous cette étiquette ce gâteau pur beurre aux noisettes. Ils s’engagent à respecter scrupuleusement la recette ainsi « labelliser » et à n’utiliser que des ingrédients de la meilleure qualité.

Depuis son lancement, ce gâteau a connu un véritable succès commercial : tous les ans, plus de 160 000 gâteaux de 320 gr sont produits dans les seules pâtisseries creusoises avec l’étiquette « Le Creusois ».
Je vous propose aujourd’hui une variante de recette, adaptée donc et mais non seulement d’une simplicité enfantine, mais aussi très rapide à faire, et qui, « la cerise sur le gâteau » ne nécessite que peu d’ingrédients et de matériel. Lancez-vous, pour accompagner le café ou au gouter, c’est un délice !

Ingrédients pour 5 personnes :

JPEG

• 150 g de beurre doux
• 90 g de sucre blanc + 90 g de sucre de canne
• 80 g de farine
• 125 g de poudre de noisette de bonne qualité
• 5 blancs d’œuf

Préparation

Préchauffer votre four à 160°C
Commencer par faire fondre le beurre. Pendant ce temps, dans un bol, mélanger les deux sucres, la farine et la poudre de noisettes, puis ajouter le beurre fondu. Bien mélanger.
Incorporer les blancs d’œuf un par un (sans les monter en neige) et combiner à nouveau jusqu’à ce que l’ensemble soit homogène.
Beurrer un moule à génoise de 20 cm de diamètre. Y transvaser la préparation.
Enfourner pour 30 à 40 min. Surveiller la cuisson : le gâteau est prêt lorsqu’il est bien doré et qu’une lame de couteau pénétrant dans son cœur en ressort sèche.
Démouler et laisser refroidir sur une grille. Servir tiède.

Sur cette petite phrase de Mr Pierre Daninos (1913-2005) écrivain français, je vous souhaite à tous un très bon appétit et à très bientôt.
« Les Français ont une telle façon gourmande d’évoquer la bonne chair qu’elle leur permet de faire entreles repas des festins de paroles »

Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à mettre un petit mot à chef.consulat@icloud.com

Chef de cuisine PNG en association avec Muriel Kahn.

Dernière modification : 02/03/2016

Haut de page