La religion du fitness

JPEG - 47.9 ko


 
En trente ans, le nombre d’obèses a doublé dans le monde et les Etats-Unis se placent en tête du classement des pays touchés par ce phénomène. Á Manhattan, surveiller sa ligne est autant une injonction de la Faculté que l’affirmation d’un statut social. Etre mince, c’est afficher n’être ni malade ni pauvre.

Á New York le sport est rendu possible partout, à commencer par Central Park, 341 hectares et une piste de jogging de 2,5 km, rendue célèbre par Marathon Man, autour du Jacqueline Kennedy Onassis Reservoir. Le parc est pris d’assaut dès 6h00 du matin et jusque tard le soir, qu’il pleuve, neige ou vente, week end compris.

Les salles de sports pullulent. On en trouve à chaque coin de rue et la plupart sont ouvertes 24h/24. Les New Yorkais s’y rendent avant d’aller travailler ou à la sortie des bureaux. Les salles proposent également des séances de fitness en une heure chrono, pour la pause déjeuner. Les équipements sont dernier cri, le bar bio et le coach bodybuildé. Le but ? Brûler un maximum de calories en un minimum de temps. New York reste une ville pressée ! 



Plus de Chroniques new yorkaises

Dernière modification : 09/07/2015

Haut de page