Un succès pour le financement de la lutte contre les dérèglements climatiques

Communiqué conjoint de Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, Ségolène Royal, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, Michel Sapin, ministre des finances et des comptes publics, et Annick Girardin, secrétaire d’Etat au développement et à la francophonie.

JPEG

Lors de la réunion de capitalisation, 21 pays se sont engagés à contribuer à hauteur de 9,3 milliards de dollars au fonds vert, nouvel outil international de financement de la lutte contre les dérèglements climatiques. Ce fonds doit accompagner les pays en développement dans leur transition vers des trajectoires compatibles avec l’objectif de contenir le réchauffement climatique à 2°C.

La France a contribué à une dynamique positive par l’engagement pris par le président de la République au Sommet des Nations unies pour le climat en septembre dernier de contribuer à hauteur d’un milliard de dollars au fonds vert. Cette dynamique devra encore se poursuivre. Plusieurs pays ont indiqué leur intention de contribuer prochainement.
La France a précisé que sa contribution sera composée d’un don de 489 millions d’euros et d’un prêt à taux zéro de 285 millions d’euros.

Fort de ses nouvelles ressources, le fonds pourra dès 2015 aider les pays en développement à financer la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre et, en particulier pour les plus vulnérables, à soutenir leurs politiques d’adaptation aux effets des changements climatiques.

Cette première capitalisation est une étape importante avant la COP20 à Lima sur le chemin de la conférence Paris climat 2015, où doit être conclu sous l’égide des Nations Unies un nouvel accord universel et ambitieux pour la lutte contre les changements climatiques.

JPEG

Dernière modification : 21/11/2014

Haut de page